Petit jardin de poésie, Robert Louis Stevenson & Ilya Green, La Collection


La rentrée littéraire, ce n'est pas que pour les grands !
Ce nouvel album de « La Collection » un est un bel exemple.

Magnifique ode à l’enfance, ce Petit jardin de poésie donne corps aux rêves et au pouvoir de voyager en restant immobile.
Ces textes peu connus de R. L. Stevenson chantent un univers onirique et quotidien, où l’enfant vibre à l’unisson de ses rêves, de la nature et du monde.
L’occasion de découvrir un grand auteur, dont la poésie se magnifie au contact de l’écriture subtile et onirique d’Ilya Green.
Un pur délice, à lire, relire, réciter, recréer les yeux fermés... Pour les enfants et tous ceux qui ont gardé leur âme d'enfant.

Robert Louis Stevenson (1850-1894), écrivain et grand voyageur, est notamment l'auteur de L'Île au trésor et de L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde. Les poèmes de son recueil A Child's Garden of Verses (1885) sont une ode à l'enfance, à l'imagination et au voyage, et s'adressent autant aux enfants qu'aux adultes. Ilya Green, née en 1976 en Provence, livre à travers ses ouvrages une vision de l'enfance poétique, libre, à la fois douce et acidulée. Elle a illustré de nombreux textes, publiés notamment chez Didier jeunesse.

"La collection" repose sur deux principes : l’un littéraire, l’autre graphique. Le principe littéraire : puiser dans le patrimoine littéraire – passé et présent – des textes adaptés aux jeunes lecteurs, puis les mettre en images en faisant appel à des illustrateurs contemporains, qui leur apportent leur vision et leur donnent un visage neuf. « La Collection » veut offrir une porte d’entrée aisée vers la littérature ; montrer qu’elle est bien vivante et qu’elle a toujours quelque chose à nous dire, qu’elle peut nous toucher, nous faire rire, nous interroger, nous inspirer. Le principe graphique : un jeu et une contrainte sont proposés aux illustrateurs : un temps très court – une semaine seulement – pour poser leur regard sur ces textes, et réaliser des images avec une palette limitée à 3 ou 4 couleurs. Cet exercice de rapidité permet une vivacité de réaction, oblige à trouver vite la bonne idée et l’image juste, un peu à la manière des dessins de presse.




ON EN PARLE !




Le Monde (blog) : "La brève anthologie qui en est ici proposée dit l’enfance comme un territoire, un moment, un voyage imaginaire où le complice est aussi parfois de trop, tant on veut l’occuper pleinement, donc seul parfois. Avec l’apparente naïveté qu’on lui connaît, Ilya Green sert le propos de l’adulte nostalgique de son enfance avec une saveur onirique et acidulée parfaitement adaptée ● Madame rêve : "Gros coup de cœur (…) un univers plein de douceur et de tendresses, de rêveries, de magie aussi, comme peut l'être l'enfance, heureuse et insouciante" ● Méli-mélo de livres : "Je suis absolument sous le charme de ce livre magnifique qui dit aux enfants la beauté de la littérature. Et on le sait : les enfants sont sensibles au Beau. En tant qu'adulte, j'y retrouve le charme de mes livres d'enfant. Magique !" ● Piccolo Bambino : "Des poèmes courts et bien rythmés, chacun illustrés par un dessin totalement onirique. Ici encore je suis retombée en enfance ! Je me suis souvenue qu’à l’époque, à l’instar des enfants des poèmes, quelques chaises suffisaient à me construire un bateau, un gâteau en guise d’en-cas et me voilà voguant jusqu’au diner ! Un pur délice à déguster page après page !" Les Chroniques de l’imaginaire : « "Le pari est réussi pour Ilya Green, dont les illustrations très douces, délicates, harmonieuses, toutes en rondeur font parfaitement écho aux poèmes de Robert Louis Stevenson. C'est la porte d'entrée d'un monde enfantin et bienveillant. Les textes de Robert Louis Stevenson réveillent des sensations oubliées pour les adultes et font appel à l'imagination folle dont les enfants savent faire preuve au quotidien" ● Froggy’s Delight : "Un doux moment de littérature à partager entre petits et grands, serrés dans un bon canapé bien moelleux (voire défoncé), allongés à six sur un minuscule drap de plage, entortillés dans les couvertures d’un dimanche matin. Petit jardin de poésie à déguster comme on ressuscite ses souvenirs, avec bienveillance et tendresse" ● Mon stylo voyageur : « "Chaque instant de vie est une invitation au voyage. Choisir un texte est difficile car ils sont magnifiquement écrits, ils font retrouver aux adultes leur âme d'enfant. Un livre sublime par les textes et les illustrations, à offrir aux petits mais aussi aux grands, car il apporte du rêve" ● Les mots de la fin : "Des mots doux et tendres où la belle innocence la turbulente imagination et la pétulante fantaisie forment un charmant bouquet d’enfance (…) En regard de ses mots, les délicieux dessins d’une infinie douceur d’Ilya Green (…) Un petit  jardin de poésie, un petit bout d’enfance, et de grandes résonances, forcément" ● Sous le feuillage : "un album d'exception, incroyablement vivant et magnifique (…) Un album intemporel, universel, un cadeau à faire aux enfants et aux grands qui n'ont pas perdu cette âme de s'émerveiller, de se réjouir, d'avoir les yeux qui pétillent de malice. Pour ma part je suis amoureuse de ce superbe album, un véritable bijou, aussi magnifique visuellement que pour ce qu'il nous raconte..." ● Mya’s books : "Un petit trésor de poésie et de douceur. Un joli voyage intemporel au cœur de l'enfance. Un livre auquel je tiens déjà beaucoup et que je vais conserver précieusement et faire découvrir autour de moi" ● La Maison des maternelles (47e minute) ● Association pour le développement de l’éveil musical : "Accessibles par la thématique, proche des préoccupations des enfants, tout en les introduisant dans un monde poétique et intelligent. C’est savoureux, et peut se déguster en famille, pour le bonheur de tous. Ilya Green les illustre aussi avec un grand sens de la poésie" ● Le coin des p’tits loups : ● "Total respect pour la prouesse artistique !!! Ilya Green a choisi des tons orangés, jaunes et verts et un style « vintage » pour illustrer ces textes peu connus de Robert-Louis Stevenson et l’effet est d’une grâce et d’une beauté étonnante ! Un magnifique album à offrir aux enfants pour les sensibiliser à la qualité des textes « classiques » et leur offrir de belles émotions graphiques !" ● Une année avec Charlotte : "Dédicacés à la nurse de l’auteur, ces petits textes intemporels racontent l’enfance: les jeux, les rêves, les petits bonheurs du quotidien, l’émerveillement pour le monde qui nous entoure et la nature, la liberté, les mondes imaginaires… (…) Un bel ouvrage pour petits amoureux de mots et de belles images !" ●  Chouette, unlivre ! : "Ces pays lointains, qui mieux que l’auteur de L’Île au trésor pouvait les évoquer en poésie ? Si nous hésitons à embarquer sur son rafiot, alors suivons son âne dans les Cévennes ! Poésies pour jouer aux pirates, pour faire du jardin un pays enchanté, ou poésies pour s’endormir, dans un lit comme un petit bateau : Robert Louis Stevenson nous conduit loin, loin « au chaud au pays des comptines ». N’oubliez pas de lire sa dédicace à Alison Cunningham, sa nurse, une adorable déclaration d’amour. Ilya Green a répondu avec talent à la contrainte de l’éditeur : une semaine, et trois ou quatre couleurs pour onze illustrations pleine page et une couverture. À vous de demander à vos jeunes lecteurs quel portrait d’enfant lui parle le plus"  ● Lu Cie & Co (blog) : "Grand format, beau papier mat, mise en pages délicate, "Petit jardin de poésie" est une magnifique célébration de l'enfance, celle qui joue, celle qui rêve, celle qui imagine (...) Un album tranquille et délicieux, à ne pas rater. Pour tous"  ● Balad'enpages : "Un superbe album absolument délicieux que je vous souhaite de découvrir au plus vite pour savourer ses poèmes en compagnie de vos petits" ● Amazon : "un livre magnifique à lire et à faire découvrir à tous" ● Encres vagabondes : "Textes du dix-neuvième siècle et illustrations contemporaines s’harmonisent magnifiquement pour nous offrir un album de grande qualité. Une belle occasion d’aller à la rencontre de textes littéraires méconnus. Un vrai moment de plaisir à partager!" ● Cause littéraire (La) : "Une merveilleuse idée que cette entrée en littérature pour les tout-petits par le biais de la poésie et d’un univers onirique et sensible. Celui-ci est une véritable ode au voyage par l’incursion dans le quotidien ordinaire de l’enfance. Toute en tendresse et délicatesse, une bien jolie collection" ● Page des Libraires : "Un délice d’album autour de l’enfance, entre délicatesses et facéties liées à cet âge, magistralement illustré par Ilya Green, dont on retrouve la subtilité et la rondeur des traits. Parfaitement maîtrisé, ce recueil-album aux nuances d’autrefois, est un pur exercice graphique" ● Ricochet : "Robert Louis Stevenson célèbre le quotidien de l’enfant, ses perceptions sensorielles ainsi que son imaginaire débordant et Ilya Green excelle dans l’art de leur représentation. Elle n’a pas son pareil quand il s’agit de montrer les facéties enfantines. Les tons orangés, jaunes et verts sur lesquels elle s’est concentrée paraissent vite indissociables des textes du volume… c’est du grand art !" ● Ma petite semaine nantaise : "Ces poèmes nous parle de l’enfant, celui qui partage avec joie ses jeux, qui regarde avec candeur le monde et qui, la nuit venant, ouvre grand ses yeux sur le monde nocturne. C’est un régal à lire, les mots coulent, limpides et touchants. (…)  Ilya Green a fait un travail superbe. Ses enfants aux yeux clos, tellement concentrés dans leurs jeux, qui regardent vers l’avenir, suspendu au cerisier, ou penché sur la rivière, forment un magnifique concentré d’enfance. De la douce poésie à susurrer le soir au coucher !" ● Addict-culture : "Le résultat est doublement magnifique : d’abord parce qu’on découvre une facette inédite du célèbre romancier voyageur, toute en nuances et en subtilité d’observation. Bien qu’écrits en poésie rimée, les textes, écrits à la première personne, sont tout à fait abordables pour des enfants dont ils relatent avec une simplicité désarmante l’univers de rêveries et d’interrogations (...) Et puis, il y a la délicatesse des illustrations d’Ilya Green, dont la palette nécessairement réduite, en à-plats jaunes, verts, ocres, est rehaussée par la subtilité des graphismes décoratifs dont elle a le secret, et ce trait toujours juste, délicat, à la fois assuré et fragile qu’on lui connaît" ● Sandales d'Empédocle (les) : "Un album chaleureux qui donne l’envie de se réfugier au coin du feu et d’attendre la nuit en se blottissant douillettement dans les bras de papa ou de maman ou de son chéri(e) pour les plus grands. Magique ! Chut, laissez la magie opérer" ● Réforme : "L’auteur écossais de L’Île au trésor y raconte son enfance. L’illustratrice Ilya Green prolonge la douceur des vers. Si plus d’un siècle les sépare, ils partagent une histoire avec le protestantisme et les Cévennes" ● Boojum : "La poésie à hauteur d’enfant, voilà un défi qui n’est pas évident à relever. Pourtant « La collection » tente une fois de plus l’expérience. Nous avions déjà lu de la poésie avec Moi j’irai jusqu’à la lune et autres innocentines. Il était donc familiarisé à la sonorité des rimes. Mais ce qui pour le coup a attiré son attention, ce sont les illustrations. Il s’est identifié aux enfants représentés, ces petits garçons pleins des rondeurs de l’enfance et aux cheveux courts" ● Point.fr (Le) : "Illustrées dans la même veine que l'écriture, joyeuse et dynamique, par des dessins épurés et colorés de trois ou quatre tons, ces histoires mêlent la douceur de l'innocence à la fantaisie de l'imaginaire, dans l'univers de la nature, des occupations et des questionnements des petits... mais aussi des plus grands. Il n'y a pas d'âge pour aimer écouter, lire ou réciter ces jolis vers !" ● Les papiers de Mrs Turner : "Le graphisme est pur, authentique et vivant. On est touché par ses scènes qui nous rappellent des moments clés de notre enfance. Voici un super livre pour les enfants, pour découvrir la poésie en toute simplicité, mais aussi et surtout, avec des thèmes qu’ils connaissent." ● Li & Je : "Les dessins d’Ilya Green ont une allure un peu désuète, imitant à la perfection des images de livres d’enfants d’autrefois. Les poèmes de R.L. Stevenson sont joliment traduits, sagement, avec des rimes et des vers réguliers. " ● Libbylit : "Nous découvrons un auteur qui se rappelle les bons moments tendres et magiques de son enfance. Les superbes illustrations de Ilya Green, où l'orange domine, apportent une touche onirique à ces instants magiques." ●

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.